Le marché du bijou griffé et fantaisie

La vente de bijoux en argent et de bijoux fantaisie a augmenté entre 2004 et actuellement (+6,1 % en volume pour les bijoux argent et +0,6 % en volume pour les bijoux fantaisie) Les canaux de distribution des bijoux griffés ou fantaisie sont similaires à ceux des ventes de montres et les licenciés ou distributeurs de montres griffées.

Les ventes bijoux griffés sont principalement réalisées dans les grands magasins et bijouteries de ville (49,3 %) et les bijouteries installées dans des centres commerciaux (20,9 %)

Les grandes surfaces ne comptent pour 4,8 %. Le troisième segment distributeur à été pris par Internet (14,9 %). La vente à distance traditionnelle, les magasins de prêt-à-porter représentent le solde du marché.

bagueargent

Le segment des ventes à distance par Internet était pratiquement à 0 en 2004, partant d’une faible part de marché sa croissance a été spectaculaire en pourcentage. Les bijouteries de centres commerciaux ont vu leur part croître assez rapidement entre 2005 et 2010, les bijouteries de centre-ville se sont maintenues. Dans les autres canaux les volumes de bijoux sont difficiles à suivre, selon qu’une chaine mette ou suprime le rayon, mette une griffe ou des articles fantaisie.

Les bijouteries traditionnelles réalisent une part importante des ventes de bijoux griffés mais s’intéressent peu aux bijoux fantaisie, rares sont ceux qui développent une offre.

Les pure player bijoutiers spécialisés sur Internet jouent un rôle de prescripteur important dans la distribution de bijoux griffés. Sur Internet on trouve des prix inférieurs, tant sur les bijoux griffés que sur les bijoux fantaisie. Plus de la moitié des acheteurs sur Internet ne sont pas passés en bijouterie physique, mais de site Internet en site Internet.

Les bijouteries fantaisie représentent le principal canal de commercialisation des bijoux fantaisie. Il existe de nombreuses enseignes monomarques (Lollipops, Agatha, etc.), les nombreux magasins indépendants ont une offre multimarques.

Tendances impactant les canaux de distribution de bijoux griffés et fantaisie.

Les bijoux griffés se développent très fortement sous l’effet de la mode mais aussi grâce à l’aspect rassurant de la marque (engagement qualité, nom connu, etc.), et notamment via les sites de vente en ligne.

Actuellement il y a une tendance à la baisse du nombre de bijouteries fantaisie indépendantes. Une des explications est que de nombreux de ces magasins ont proposé de plus en plus de bijoux « premier prix » de moindre qualité par rapport aux bijoux fantaisie, croyant répondre à la demande client. Cette politique n’a pas augmenté les volumes, mais réduit les marges, la profitabilité et la survie de ces derniers.

Sources : Étude réalisée par un étudiant stagiaire de Bijourama.com en seconde année de techniques de commercialisation