Les pierres précieuses

Découvrez le monde des gemmes et pierres précieuses :

Agate / Aigue marine / Ambre / Amethyste / Citrine / Cornaline / Diamant / Emeraude / Grenat / Lapis lazuli / Malachite /
Opale / Perido / Quartz rose / Rubis / Saphir / Tanzanite / Topaze / Tourmaline / Turquoise

Agate

agate

Groupe : Quartz
Couleur : Multicolore
Dureté : 6
Densité : 2,57 – 2,64
Dispersion : aucune
Pléochroïsme : aucun
Indice de réfraction : 1,539 – 1,544
Biréfringence : 0,004 –0,009
Système cristallin : Rhomboédrique
Composition chimique : SiO2
Transparence : Translucide
Principaux gisements : Australie, Afrique, Brésil, Chine,…

L’agate tire son nom de l’Achates, une rivière sicilienne aujourd’hui appelée Dirillo.
Cette gemme est exploitée depuis plus de 8000 ans, dans le monde antique, on l’utilisait pour fabriquer divers objets décoratifs (vases, gobelets, assoetes…)

En minéralogie et dans les arts, on comprend généralement sous le nom d’Agates des calcédoines remarquables par leurs belles coloration et leur beau poli.
Parmi celles qui sont caractérisées par une seule couleur, on distingue :

  • la Cornaline, d’un rouge cerise,
  • la Sardoine, de couleur brune,
  • la Chrysoprase, d’un vert pomme dû à la présence de nickel.

 

Attention, l’agate peut être colorée artificiellement par des procédés chimiques.

On dit que l’agate protège de la foudre, de la socellerie, qu’elle soigne de l’épilepsie et prolonge la vie.

Aigue marine

aigue marineBruteaigue marineTaillée

Groupe : Béryl
Couleur : Bleue, vert – bleue, jaune – bleue
Dureté : 7,5 – 8
Densité : 2,67 à 2,71
Dispersion : 0,014
Pléochroïsme : fort, incolore
Indice de réfraction : 1,567 – 1,583
Biréfringence : 0,005 – 0,007
Système cristallin : Hexagonal
Composition chimique : Silicate de beryllium et d’aluminium
Transparence : Transparente, translucide
Principaux gisements : Brésil, Madagascar, Russie

Particulièrement appréciée au Moyen âge, l’aigue marine compte parmi les gemmes les plus recherchés. Jadis on disait qu’elle éloignait les soucis et qu’elle était gage d’amitié et de justice. Longtemps, sans doute à cause de sa couleur qui rappelle l’océan, elle fut le talisman des marins, qui la croyait capable de calmer les mers. Cette teinte particulière lui a donné son nom, tiré du latin aqua marina signifiant eau de mer. L’aigue-marine possède toutes les nuances de bleu. Depuis le bleu ciel pâle, jusqu’au bleu outremer soutenu, elle offre une gamme tout à fait exceptionnelle. On y trouve les nuances les plus subtiles qui sont le propre de cette pierre, au pouvoir particulier de séduction.

La plus grosse gemme jamais taillée provenait du Brésil et pesait 2594 carats !

Ambre

ambre

Groupe : aucun (résine)
Couleur : jaune miel, orange, blanc – jaune, rouge et plus rarement bleu, vert ou noir
Dureté : 2 – 2,5
Densité : 1,05 – 1,1
Pléochroïsme : aucun
Indice de réfraction : 1,537 – 1,545
Biréfringence : aucune
Système cristallin : amorphe
Composition chimique : Résine fossile
Transparence : Transparente, translucide
Principaux gisements : Pologne, Russie, Baltique

Ce minéral est une résine fossile, cela explique sa légèreté ainsi que l’inclusion de graines, brindilles ou insectes. Très répandu autour de la Baltique, il est recherché et travaillé à la manière des pierres nobles depuis la nuit des temps. Les fouilles archéologiques effectuées dans les sépultures ont permis de mettre au jour des amulettes et fragments de talismans en ambre, montrant qu’il était déjà recherché au Paléolithique. L’ambre est souvent utilisé pour calmer les douleurs dentaires chez les enfants, des Colliers Ambre pour bébés sont disponibles sur notre boutique en ligne.

Améthyste

améthysteBrute améthysteTaillée
Groupe : Quartz
Couleur : Violet (Rose à Mauve intense)
Dureté : 7
Densité : 2,63 à 2,65
Dispersion : 0,013
Pléochroïsme : très faible
Indice de réfraction : 1,56
Biréfringence : 0,009
Système cristallin : Rhomboédrique
Composition chimique : Dioxyde de silicium
Transparence : Transparent à opaque
Principaux gisements : Brésil, Inde, Afrique

L’améthyste est la pierre fine la plus prisée du groupe des quartz (comprenant, entre autres la citrine, l’amétrine, le cristal de roche, le quartz fumé, …). C’est une pierre dichroïque : ses nuances passent du violet-bleu au violet-rouge ou violet-gris selon l’angle de vision. Un fort dichroïsme virant au violet-rouge est un excellent critère de qualité. Les Améthystes de couleur très claire à claire en provenance d’Amérique du Sud (Brésil principalement) sont relativement fréquentes. En revanche, plus elles sont de couleur intense et de poids important, plus elles sont rares et chères (provenance Afrique).

L’améthyste est déjà mentionné dans la bible, les Égyptiens, les Étrusques et les Romains l’utilisait. L’améthyste est le symbole des amants, on la dit source de force et capable de protéger contre l’ivrognerie. Cette vertu renvoie d’ailleurs au terme grec amethystos signifiant qui n’est pas ivrogne.

La légende qui relate l’origine de l’améthyste provient de mythes grecs. Dyonisos, le dieu de l’ivresse, fut un jour irrité par une insulte, proférée par un homme banal. Il jura de s’en venger, sur le prochain mortel qui croiserait sa route. Il créa pour cela des tigres féroces, qui devaient accomplir son vœu. Mais voici qu’arriva l’innocente Amethyste, jeune fille de grande beauté, qui allait rendre grâce à la déesse Diane. Diane la transforma en une statue de quartz cristallin pur, pour la protéger des griffes sauvages. Dyonisos, à la vue de cette statue magnifique, versa des larmes de vin, qui marquèrent le remord qu’il avait de ses agissements. Les larmes du dieu teintèrent le quartz et créèrent ainsi la pierre gemme que nous connaissons aujourd’hui. La couleur de l’améthyste va du lilas pâle au violet profond. Les couleurs les plus légères portent parfois le nom de « rose de France ». On peut les admirer sur les pièces de joaillerie de l’époque victorienne. Les couleurs les plus riches sont les plus appréciées, particulièrement celles qui sont d’un violet soutenu, avec des éclats rosés.

Citrine

citrineBrute citrineTaillée
Groupe : Quartz
Couleur : Jaune à brun
Dureté : 7
Densité : 2,65
Dispersion : 0,013
Pléochroïsme : perceptible chez les citrines naturelles
Indice de réfraction : 1,56
Biréfringence : 0,009
Système cristallin : Rhomboédrique
Composition chimique : Dioxyde de silicium (+ traces de fer)
Transparence : Transparente
Principaux gisements : Brésil, Madagascar

Minéral rare, la citrine, dont le nom vient de sa couleur caractéristique (citron) , apparaît dans les pegmatites, les filons hydrothermaux et dans les roches métamorphiques. Les cristaux de belle coloration sont utilisés en joaillerie, tandis que les faciès de moindre qualité servent à fabriquer divers objet fantaisie.

Vous entendrez souvent parler de la citrine comme d’un « quartz topaze ». Ceci est tout à fait incorrect. L’appellation « topaze » était utilisée, dans le passé, par référence à la couleur. Il est vrai que la couleur de la citrine est souvent proche de celle de la topaze. Mais la topaze est un minéral spécifique et cette dénomination doit, absolument, lui être réservée. Il est essentiel de ne pas créer de confusion entre la « topaze » qui est un corindon et la « citrine » qui est un quartz. Toutefois, la citrine est une pierre de remplacement de la topaze pour les natifs de novembre.

On dit que la citrine amène joie et contentement et qu’elle affinerait l’intelligence et la concentration.

Cornaline

cornaline

Groupe : Quartz / Calcédoine
Couleur : Rouge, Rouge-orange, Orange à Jaune foncé, Orange-Brun
Dureté : 6 à 7
Densité : 2,60
Pléochroïsme : Nul
Indice de réfraction : 1,53
Biréfringence : 0,004 à 0,009
Système cristallin : Trigonal
Composition chimique : SiO2
Transparence : Translucide à Opaque
Principaux gisements : Tchecoslovaquie, Egypte, Inde, Brésil, …

Cette pierre translucide, de tons rouges à rouges jaunâtres, était au XVIè siècle, censée arrêter les hémorragies, protéger l’enfantement, préserver du venin des araignées et des scorpions. En Crète, on la considérait comme sacrée et en Orient, elle met toujours à l’abri du « mauvais œil » Comme la calcédoine, elle fut employée, autrefois, pour confectionner des sceaux ou graver des intailles.

Diamant

Couleur : Blanc, bleu, rose, jaune, vert, brun, noir.
Dureté : 10
Densité : 3,47 à 3,55
Dispersion : 0,044
Pléochroïsme : aucun
Indice de réfraction : 2,418
Biréfringence : aucune
Système cristallin : Cubique
Composition chimique : C
Transparence : Transparent à opaque
Principaux gisements : Inde, Afrique

Le diamant est un corps composé de carbone pur cristallisé, il est le plus brillant, le plus dur, le plus limpide des minéraux.
Il raye tous les corps est ne peut être usé que par sa propre poussière. Il sert aux lapidaires pour polir les pierre fines.

La première découverte du diamant reste indertminée. L’histoire moderne du diamant commence en 1866 avec la découverte des premiers gisements en Afrique du Sud dans de la région de Kimberley. La prospection et l’exploitation à grande échelle font déferler sur l’Europe des très grandes quantités de diamants bruts. Jusqu’à cette époque, l’Inde et plus particulièrement la région de Golkonda (Golconde) était la seule zone de production de diamants au monde. C’est en Inde qu’ont été extraits les plus célèbres diamants.

Le classement 4C :

L’appréciation d’un diamant est un art très difficile : la description d’un diamant se fait par la définition des 4C : Carat (poids), Clarity (pureté), Color (couleur), Cut (taille).

Le poids

L’unité de poids des diamants est le carat, équivalent à 0,20 grammes. En dessous d’un carat, on parle de centièmes (un carat équivaut à 100 points/centièmes). Le poids de la pierre détermine sa grosseur, donc son diamètre.

La pureté

Pour évaluer la pureté d’un diamant, il faut étudier le nombre et la position des inclusions que comporte la pierre. Les degrés de pureté des diamants sont classifiés par des normes internationales de FL à P.

– IF Internally Flawless
« Pur à la loupe » sous agrandissement x10. Le diamant doit être exempt d’inclusion.

– VVS Very Very Small inclusion(s) – Très Très Petite(s) Inclusion(s)
Très difficilement visible(s) à la loupe grossissant x10.

– VS Very Small inclusion(s) – Très Petite(s) Inclusion(s)
Difficile(s) à trouver à la loupe x10.

– SI Small Inclusion(s) – Petite(s) Inclusion(s)
Facilement visible(s) à la loupe x10 et n’affectant pas la brillance.

– I1 Included (Inclusions) – Piqué 1
Visibles à l’oeil nu et affectant légèrement la brillance, mais affectant surtout l’idée même de la beauté du diamant.

– I2 et I3- Piqué 2 et 3
Inclusions plus grandes et/ou nombreuses, visibles à l’œil nu et diminuant la brillance, nettement pour les I3.

pureté diamant 4c
La couleur

Ce critère est utilisé pour classifier les diamants incolores. La couleur d’un diamant a un impact significatif sur sa valeur. L’échelle de couleur s’étend de D à Z, de sans couleur (incolore) à jaune-clair. il n’y a pas de « A », « B » ou « C ». Nous vous conseillons de choisir un diamant dont la couleur est comprise entre « D » et « F ».
Il existe aussi des diamants de toutes les couleurs : bleu, rouge, rose, vert, noir, champagne, cognac, etc… Certaines couleurs sont très rares comme le rouge, le vert, le bleu.

couleur-4c-diamant
La taille

C’est le paramètre qui fait re-sortir de la pierre une brillance et un éclat qui mettent en valeur le diamant. Il ne s’agit pas de la dimension du diamant, mais de la manière dont il est taillé. Un diamant très bien taillé réfléchira la lumière d’une facette à une autre (comme un miroir) et la dispersera, la reflétera par le dessus du diamant (par la table), sa brillance sera optimale. Dans le cas d’un diamant dont la taille n’est pas bonne (taille trop plate ou trop épaisse), la lumière ne sera pas reflétée de façon optimale et la brillance du diamant en sera affectée.

Emeraude

émeraude bruteBrute émeraude cabochonCabochon
Groupe : Béryl
Couleur : Vert
Dureté : 7,5 à 8
Densité : 2,67 à 2,78
Dispersion : 0,014
Pléochroïsme : net, du vert ou vert – bleu au vert – jaune
Indice de réfraction : 1,56 – 1,59
Biréfringence : 0,004 – 0,01
Système cristallin : Hexagonal
Composition chimique : Silicate d’aluminium et de béryllium
Transparence : Transparent à opaque
Principaux gisements : Colombie, Brésil

Par sa couleur singulière, l’émeraude est la gemme la plus prestigieuse du groupe des béryls. Évoquée dans la bible, elle ornait aussi les bijoux retrouvés dans les pyramides d’Egypte, ainsi qu’à Pompéi et à Herculanum.

Pierre favorite des souverains depuis les temps les plus reculés, elle paraît de nombreuses couronnes royales et objets de cultes.
L’émeraude doit son nom au grec smaragdos signifiant pierre verte.

Longtemps toutes les pierres vertes (tourmalines, turquoises, malachites,…) furent désignées sous le même nom, ce n’est qu’au XVIè siècle que l’on sépara les différentes pierres et que le terme émeraude s’imposa pour désigner la famille des béryls.

Les plus grosses et les plus belles se trouvent en Colombie (d’un vert chaud elles peuvent atteindre jusqu’à 20 carats et sont très plébiscitées par les latins). L’autre grand pays de l’émeraude est le Brésil avec des mines dans l’Etat du Minas Gerais.

Sa bonne dureté peut, dans une certaine mesure, protéger convenablement l’émeraude, des rayures mais sa structure friable et ses fissures nombreuses peuvent rendre sa taille, son serti et son nettoyage quelque peu délicats. La taille de l’émeraude est toujours un problème, même pour un lapidaire expérimenté.

Les légères inclusions que peuvent présenter les émeraudes ne diminuent pas leurs valeurs, bien au contraire: une émeraude, d’un vert vif et soutenu, comportant des inclusions, sera plus appréciée qu’une pierre pure mais de couleur pâle. On appelle « jardin » les nombreuses inclusions ou fentes qui sont typiques de l’émeraude. Les structures vert tendre du jardin d’une émeraude l’apparentent à un végétal. Elles sont considérées comme des traits caractéristiques, conférant son identité à une émeraude naturelle.

On dit que l’émeraude est bénéfique pour les yeux, les Égyptiens l’utilisait pour guérir des maladies oculaires.

Grenat

grenat brutBrute grenatTaillée
Groupe : Grenats
Couleur : Rouge
Dureté : 6,5 à 7,5
Densité : 4,3
Dispersion : 0,044
Pléochroïsme : aucun
Indice de réfraction : 2,418
Biréfringence : aucune
Cassure : Conchoïdale, irrégulière, friable
Système cristallin : Cubique
Composition chimique : Silicate aluminoferreux
Principaux gisements : Brésil, Sri Lanka, Inde

Le grenat est un groupe de pierres, de tous les Grenats, c’est l’almandin qui est le plus répandu.

Les minéraux de la famille des grenats sont de couleurs très variées :

  • Pyrope : rouge feu tirant sur le brun (origine : Bohême, Afrique du Sud, Australie,Madagascar)
  • Rhodolite (variété limineuse de pyrope) : rouge rosé à tendance violette (USA, Madagascar, Ceylan, Brésil, Zambie, Tanzanie)
  • Almandin : rouge brique pouvant tirer sur le violet, souvent achevé pour l’éclaircir, possibilité d’astérisme (Ceylan, Inde, Afghanistan, Brésil, Bohème).
  • Spessartite : orange à brun-rouge (dénommé « Fanta color » sur les sites de production)(Ceylan, Brésil, USA, Madagascar).
  • Hessonite (grossulaire) : orange foncé (Ceylan)
  • Tsavorite (grossulaire) : vert intense (Tanzanie)
  • Démantoïde (andradite) : vert prairie à émeraude ; le plus précieux des grenats (Oural et Piémont).

Les grenats sont étudiés par les géologues en tant que géothermobaromètre : ils permettent de déterminer la température et/ou la pression de formation d’une roche. Les géologues exploitent cette propriété pour déterminer si une roche a subi les conditions favorables de pression et de température pour renfermer des diamants ou du pétrole.

On dit que le Grenat protège contre les cauchemars, les tromperie et le menssonge.

Lapis lazuli

lapis lazuli
Couleur : Plusieurs tons de bleus avec traces de pyrite
Dureté : 5 à 6
Densité : 2,4 à 2,9
Système cristallin : Cubique
Composition chimique : Silicate de soufre de sodium de calcium et d’aluminium
Transparence : Opaque
Principaux gisements : Afghanistan, Russie

Le Lapis-lazuli, dont le nom dérivé de l’Arabe (« Azul » : Bleu) et du Latin (« Lapis » : Pierre) est un agrégat de nombreux minéraux. Cette multiplicité amène certains experts à ne pas considérer le Lapis-lazuli comme un minéral, mais comme une roche dont la Lazurite est le principal composant. Aux temps préhistoriques, le Lapis-lazuli était déjà utilisé pour la parure. Dans l’antiquité il était utilisé comme monnaie d’échange.

Malachite

malachite

Couleur : vert, vert – noir, vert – bleu
Dureté : 3,5 – 4
Densité : 3,75 – 3,95
Pléochroïsme : fort, incolore
Indice de réfraction : 1,655
Biréfringence : 0,254
Système cristallin : Monoclinique
Composition chimique : Carbonate basique de cuivre
Transparence : Transparente, translucide, Semi – opaque
Principaux gisements : Oural, Chine, Inde, États-Unis, Afrique, …

Son nom à été transmis par la tradition orale, certains historiens pensent qu’il vient du mot grec malakhê signifiant vert, pour d’autres il dériverait de malachos signifiant se replier. Cette pierre est remarquable par sa belle couleur vert, nuancée de veines vertes, de teintes différentes. La variété concrétionnée est recherchée. Elle est formée de zones concentriques qui lorsqu’on la taille donnent à la malachite un aspect agréable. La plus belle malachite vient de Sibérie dans les monts Oural, cristallisée en prismes rhomboïdes droits, plus souvent en cristaux octaédriques.

On dit que la Malachite protège les enfants contre les maléfices.

Opale

opale
Couleur : Irisée, Multicolore, Bleu, Grise, Opalescence, Bleu fonce, Bleu clair, Orange, Jaune, Magenta, Rouge, Noire, Blanche, Violette, Bleu mauve, Rouge – magenta, Vert, Vert pomme, Vert clair, Vert fonce, Incolore
Dureté : 5.5 à 6.5
Densité : 1.98 à 2.50
Dispersion : aucune
Pléochroïsme : aucun
Indice de réfraction : 1,44 – 1,46
Biréfringence : aucune
Système cristallin : Amorphe, Agrégat réniformes ou en grappe
Composition chimique : Silicate hydraté
Transparence : Transparente, Translucide, Opaque.
Principaux gisements : Australie

L’opale est présente dans les roches volcaniques et sédimentaires, ainsi que dans les zones d’altération. Son nom viendrait d’un ancien mot sanskrit, upala signifiant pierre précieuse.

Du temps des Grecs et des Romains elle était fort appréciée d’une part comme porte-bonheur, et d’autre part pour ses vertus thérapeutiques en relations étroites avec l’œil.

Une légende raconte que l’Éternel a changé en nuage magique une femme qui était convoitée par trois dieux. Le premier lui fit don de la couleur de l’azur afin de pouvoir la distinguer des autres nuages ; le deuxième la teinta de rouge ; quand au troisième il la para de la splendeur du soleil, l’Éternel la ramena alors sur terre sous la forme d’une opale.

Péridot

peridotBrute peridotTaillée

Groupe : Olivines
Couleur : Vert
Dureté : 6 – 7
Densité : 3.22 – 3.48
Dispersion : 0.020
Pléochroïsme : incolore, vert jaunâtre, vert
Indice de réfraction : 1,65 – 1,69
Biréfringence : 0.0017 à 0.040
Système cristallin : Orthorhombique
Composition chimique : Silicate de fer et de magnésium
Transparence : Transparent
Principaux gisements : Afrique, Australie, Chine

Le péridot est également appelé Olivine, le terme Olivine designe un groupe de minéraux de la famille des péridots. Le péridot s’appellait autrefois chrysolite (pierre d’or). Connu et apprécié dès l’Antiquité, le péridot était alors extrait de l’île de Topazios en Mer Rouge, appelée maintenant Zébirguet ou île Saint-Jean. C’est là encore que se trouve le gisement historiquement le plus important qui ne fut redécouvert qu’au début du XXè siècle.

On dit que le Péridot est la pierre des amoureux, qu’il est censé épargner des peines de cœur et de la mélancolie.

Quartz rose

Groupe : Quartz
Couleur : Rose à magenta clair
Dureté : 7
Densité : 2.65
Dispersion : 0,013
Pléochroïsme : net
Indice de réfraction : 1,56
Biréfringence : 0,009
Système cristallin : Rhomboédrique
Composition chimique : Dioxyde de silicium + traces de manganèses
Transparence : Transparent à translucide
Principaux gisements : Allemagne, Brésil, Russie, Madagascar, Inde, etc.

Les gisements de quartz rose sont liés surtout aux pegmatites, où se forme des anas. Utilisés depuis longtemps comme pierre fine, le quartz rose était employé de façon variée, pour les bijoux, les vases, gobelets, …

On dit que le Quartz rose amène calme et douceur.

Rubis

rubisBrute ruisTaillée

Groupe : Corindon
Couleur : Rouge
Dureté : 9
Densité : 3,97 à 4,05
Dispersion : 0,018
Pléochroïsme : fort, dichroïque, rouge – jaune à rouge carmin
Indice de réfraction : 1,76 – 1,77
Biréfringence : 0,008 –0,009
Système cristallin : Rhomboédrique
Composition chimique : Oxyde d’aluminium
Transparence : Transparent à opaque
Principaux gisements : Ceylan, Birmanie, Thaïlande, Tanzanie

Il est considéré comme la plus précieuse des gemmes de couleurs. C’est un corindon tout comme le saphir mais l’oxyde qui donne sa couleur à la pierre, au lieu d’être de l’aluminium, est du chrome. Il est plus dur que les autres pierres précieuses mais moins que le diamant. Certains rubis, provenant principalement de Birmanie, de couleurs exceptionnelles, peuvent coûter plus cher, à taille égale, qu’un diamant. La couleur s’échelonne du rose clair au rouge foncé. Les plus belles pierres, désignées par « sang de pigeon », ont une teinte qui oscille entre le vermeil et le carmin. Au niveau de la pureté, rares sont les rubis parfaits. Il faut donc s’attacher, d’abord à la coloration et bien vérifier que les particularités de cristallisation n’interfèrent pas avec la beauté de la gemme.

Les rubis birmans proviennent de la mythique vallée de Mogok. Ils ont fait la gloire des princes et des Maharadjahs qui les portaient en signe de puissance. Le rubis siamois est riche en fer, ce qui lui donne une teinte plus foncée, tirant vers le bordeaux.

Saphir

saphir brutBrute saphirJaune
Groupe : Corindon
Couleur : Toutes les couleurs
Dureté : 9
Densité : 3,98 à 4
Dispersion : 0,018
Pléochroïsme : bleuté, bleu à gris – bleu, jaune, violet à rougeâtre
Indice de réfraction : 1,76 – 1,77
Biréfringence : 0,008 – 0,009
Système cristallin : Rhomboédrique
Composition chimique : Al2O3
Transparence : Transparent à opaque
Principaux gisements : Ceylan, Birmanie, Thaïlande, Australie

Le vrai saphir, connu dans l’antiquité grecque sous le nom de hyakinthos, était un talisman pour le voyageur. Le nom saphir (du grec bleu) désignait lui, jusqu’au Moyen Age, plusieurs pierres bleues, comme par exemple le lapis lazuli. Vers 1800, on découvrit que saphir et rubis étaient toutes deux des pierres de la famille du corindon, et seule la variété bleue reçut le nom de saphir. Plus répandu que sa jumelle le rubis, le saphir doit sa couleur bleue au fer et au titane. Aujourd’hui cette appellation s’est élargie à tous les corindons (à l’exception du rouge), la couleur étant précisée par l’adjectif qui suit le mot saphir : saphir vert, saphir jaune, saphir rose… Le mot saphir sans qualificatif est toujours réservé au corindon bleu, et la couleur la plus recherchée est le bleu bleuet pur. De nos jours, les gisements d’importance industrielle se trouvent en Australie, en Birmanie, au Sri Lanka et en Thaïlande.

Tanzanite

tanzanite

Couleur : Bleu, Bleu foncé, Bleu-mauve, Bleu-pourpre, Violet
Dureté : 6 à 7
Densité : 3,35
Dispersion : 0,019 à 0,021
Pléochroïsme : Fort Trichroïsme
Indice de réfraction : 1,69
Biréfringence : 0,008 à 0,013
Système cristallin : Orthorhombique
Composition chimique : Ca2Al3Si3O12(OH)
Transparence : Transparente à Translucide
Principaux gisements : Tanzanie

Sa découverte remonte à quarante ans seulement et certains pensent que la mine sera épuisée de notre vivant. Baptisée d’après l’unique pays producteur, la Tanzanie, lancée par le joaillier new-yorkais Tiffany, elle connaît un très grand succès aux États-Unis aujourd’hui où les vrais saphirs deviennent difficiles à trouver.

La Tanzanite a été d’abord considérée comme une pierre semi-précieuse mais sa rareté croissante pourrait lui faire conquérir le titre si convoité de pierre précieuse, sinon de pierre rare.

La mine exploitée en Centrafrique sous le contrôle du gouvernement est située au pied du Kilimandjaro dont les neiges éternelles fascinaient Hemingway….

La pierre est unique par l’éclat de ses couleurs. Quand on l’examine à la lumière naturelle, le bleu profond révèle des teintes pourpres, violettes, mauves, car il se marie avec du rouge. Le tout se mélange et fascine.

Topaze

topaze
Groupe : Topaze
Couleur : incolore, jaune, rose, bleu, rouge, violet, verdâtre, brun
Dureté : 8
Densité : 3,5 – 3,6
Dispersion : 0,014
Pléochroïsme : visible uniquement dans les tablettes relativement grande et dépendant de la couleur de la gemme
Indice de réfraction : 1,606 –1,629
Biréfringence : 0,009 – 1,011
Système cristallin : Orthorhombique
Composition chimique : Al2SiO4(F,OH)2
Transparence : Transparente , translucide
Principaux gisements : Brésil, Russie, Sibérie, Sri – Lanka, Inde, Chine, États – Unis

La topaze est connu depuis longtemps en joaillerie, bien que l’on eût tendance, jadis, à appeler ainsi toutes sortes d’autres pierres jaunes. La topaze tire son nom de Topasos, une île de la Mer Rouge (aujourd’hui appelée Zeberget).

Les anciens Égyptiens disaient que la topaze était colorée du reflet doré de Ra, le puissant dieu du soleil. Voilà qui faisait d’elle un puissant talisman, protégeant le fidèle, le croyant, du mal.

Les Romains associèrent la topaze à Jupiter, dieu solaire lui-même.

La topaze possède parfois la couleur d’ambre doré du très bon cognac mais aussi, le rosé de la pêche et tous les magnifiques intermédiaires, allant du marron à l’orange.

Quelques topazes, rares et même exceptionnelles, vont du rose pâle au rouge cerise.

Les anciens Grecs croyaient que la topaze avait le pouvoir d’augmenter la force de qui la portait et aussi, de le rendre invisible, en cas de nécessité urgente. La topaze était également censée changer de couleur, en présence de nourriture ou de breuvage empoisonnés. Ses vertus mystiques curatives, diminuaient et s’atténuaient avec les phases de la lune. On disait aussi qu’elle guérissait les insomnies, l’asthme et les hémorragies.

La plus fameuse topaze est peut-être un spécimen géant, serti dans la couronne royale portugaise, la Braganza. On pensa d’abord qu’il s’agissait d’un diamant. Il y a également une superbe topaze, au Caveau Vert de Dresde, l’une des plus importantes collections de pierres gemmes au monde. Brune, jaune, orange, rouge et rose, la topaze se trouve au Brésil et au Sri Lanka.
On trouve aussi de la topaze rose au Pakistan et en Russie. De nos jours, il y a également de la topaze bleue, dotée d’une couleur qui va du bleu pâle au bleu moyen. La couleur en est parfois crée par irradiation.

On trouve au Brésil, au Sri Lanka et en Chine, de la topaze claire, dont la couleur est améliorée jusqu’à devenir bleue. Au début de 1998, un nouveau type de topaze améliorée fit son apparition : la topaze améliorée en surface. Ses couleurs furent décrites comme allant du bleu, ou du bleu gris, jusqu’au vert émeraude.

Tourmaline

tourmaline noire schrolNoire tourmaline melon d'eauMelon d’eau
Groupe : Tourmalines
Couleur : Multicolore, Rouge, Vert, Bleu, Noir, Jaune
Dureté : 7 à 8
Densité : 3.00 à 3.20
Système cristallin : Rhomboédrique
Composition chimique : [(OH)4|(BO3)3|Si6O18]
Transparence : Transparent, Translucide, Opaque
Principaux gisements : Brésil, Sri Lanka, Etats-Unis, Madagascar, Tanzanie, Zimbabwe, etc.

Pour les minéralogistes, le nom tourmaline désigne un groupe constitué de quinze espèces à part entière. (jaune ) et la Parmi celles-ci : le schörl (noir), l’elbaïte (multicolore), la rubellite (rose), la draviteliddicoatite (rose à rouge) sont les espèces les plus connues.

D’après une antique légende égyptienne, le magnifique éventail de couleurs offert par cette pierre viendrait de son long voyage, du cœur de la terre jusqu’au soleil, « le long de l’arc-en-ciel ». C’est pourquoi on l’appelle parfois, aujourd’hui « la pierre arc-en-ciel ». Mais son nom vient du Cingalais tura mali qui se traduit par « pierre aux couleurs diverses ».

Il y a des tourmalines qui changent de couleur suivant qu’elles sont exposées à la lumière naturelle ou à la lumière artificielle, d’autres chatoient.

On dit que la tourmaline exerce une influence particulièrement puissante sur l’amour et l’amitié, auxquels elle offre permanence et stabilité.

On trouve des tourmalines partout au monde. Les gisements importants sont au Brésil, au Sri Lanka, en Afrique du Sud et en Afrique du Sud-Ouest. On trouve d’autres gisements au Nigeria, au Zimbabwe, au Kenya, en Tanzanie, au Mozambique, à Madagascar, au Pakistan et en Afghanistan. On en trouve également aux États-Unis, dans les états la Californie et du Maine.

Mais bien qu’il y ait des gisements importants dans le monde entier, les marchandises de bonne qualité et de couleur délicate sont rares sur le marché. C’est pourquoi l’éventail des prix de la tourmaline est presque aussi ouvert que celui de ses couleurs.

Les scientifiques, eux aussi, sont intrigués par ses caractéristiques physiques : en la chauffant et en la laissant refroidir, la pierre se charge d’électricité : positive à un bord, négative à l’autre. C’est ce que l’on nomme « pyroélectricité » . Si l’on exerce une pression sur un cristal, il se charge d’électricité et, dans le processus de décharge, le pôle plus et le pôle moins vont alterner, de sorte que la pierre va émettre des vibrations comparables à celles du quartz mais nettement plus fortes. Les Hollandais, qui furent les premiers à importer des tourmalines en Europe, connaissaient cette particularité longtemps avant qu’elle devînt l’objet de recherches scientifiques. Ils appelèrent la tourmaline « Aschetrekker »

Turquoise

turquoise

Groupe : aucun
Couleur : brun clair, bleu – vert, bleu
Dureté : 5 –
Densité : 2,6 – 2,9
Pléochroïsme : faible, incolore
Indice de réfraction : 1,61
Biréfringence : 0,04
Système cristallin : Triclinique
Composition chimique : Phosphate hydraté de cuivre et d’aluminium
Transparence : Semi – opaque
Principaux gisements : Mexique, États – Unis

Pierre de couleur bleue, non transparente, quelques fois translucide sur les bords. Variété de phosphate d’alumine, dite de vieille roche, très recherchée surtout le bleu azur. Se trouve aux alentour de la Mer Rouge. Celles du commerce viennent de la Perse et de la Turquie. Facilement reconnaissable à sa couleur bleu céleste, quelques fois verdâtre. La Turquoise se rencontre en masses, toujours amorphes, formant parfois de petits filons en gages de leur gangue ou en petits rognons. Infusible au chalumeau, se dissout dans les acides sans effervescence, sans résidu, en offrant des colorations de cuivre. Il arrive parfois que les Turquoises passent du bleu brillant au bleu terne: on dit qu’elles sont mortes ou éteintes.