Comment on évalue le diamant ?

Mieux comprendre les caractéristiques du diamant et les facteurs qui affectent son coût aideront l’acheteur à faire un achat éclairé en toute confiance.
La valeur de tout diamant est déterminée par les 4C : Coupe / Couleur /Clartée /Carat

 

COUPE

Le diamant est le plus dur des minéraux naturels. Sa taille est difficile et onéreuse. Les premières ébauches de taille ont été réalisées vers 1400 AD. Cet art n’a cessé de s’améliorer jusqu’en 1939 atteignant la perfection : il s’agit du brillant (Feinschiff) de taille brillant moderne.

Cette forme parfaitement ronde comporte 32 facettes sur le dessus, 24 sur le dessous ainsi que la table, soit 57 facettes. Le diamant de taille brillant détient le palmarès des diamants les plus demandés et les plus appréciés au monde.

Ses qualités optiques sont exceptionnelles. En effet, chaque rayon lumineux entré par la table ou la couronne se réfléchit plusieurs fois à l’intérieur de la pierre avant de ressortir et de frapper l’œil de l’observateur.

On peut constater une parfaite régularité tant dans la dimension que dans la disposition des facettes. Chaque taille est une œuvre d’art et c’est l’un des critères de valeur les plus importants, car c’est pour son éclat et sa vie que le diamant est tant prisé.

coupes

(Rond / Princesse / Ovale / Émeraude / Cœur / Marquise)

Les tailles dites de fantaisie ont des formes variées. Elles sont plus rares car la forme du diamant brut ne s’y prête pas facilement. En effet, le lapidaire choisit la forme de la pierre en observant longuement les inclusions et la matière pour en tirer chaque fois le meilleur parti possible.

Les tailles de diamant les plus courantes sont: poire, princesse, trillion, marquise, ovale, coussin, émeraude, baguette, trapèze, carré.  Les proportions de ces tailles sont toutes aussi importantes que pour la taille brillant et sont appréciées de la même façon sur les certificats d’évaluation.

L’influence de la taille sur le coût : Tout défaut de proportion entraîne une perte de « brillance ». Les défauts de taille sont indiqués sur le certificat et entraîne une décote du diamant. Les caractéristiques à regarder : La mention « symétrie » indique que les proportions du diamant sont très bonnes, bonnes, moyennes ou pauvres.  La mention « poli » indique la qualité du polissage du diamant : très bon, bon, moyen ou pauvre.  Un très bon polissage donne à la matière cet aspect si particulier au diamant appelé éclat adamantin. Aucune imitation n’a su reproduire cette particularité.

La mention « rondiste » est la ligne extérieure qui ceinture la pierre. Il s’observe de profil. Il peut être extrêmement fin comme très épais, mais il est préférable qu’il soit fin. Lorsqu’il est un peu épais, il peut être juste ébruté ou bien poli et facetté. Cette dernière solution est préférable, la pierre paraît plus finie et plus lumineuse.

COULEUR

L’appréciation de la couleur est déterminante pour établir la valeur d’un diamant.

Des échelles de couleur ont été établies dans différents pays, mais celle du Gemological Institute of America (GIA) font autorité au niveau international.Pour apprécier la couleur d’un diamant, il faut le poser dans un pli de bristol très blanc et l’observer par la culasse pour ne pas être troublé par le feu des facettes. C’est ainsi que la pierre offre son maximum de transparence. L’œil peut mieux juger de la matière elle-même.

Couleur

D E F / G H / I J / K L M / N – R / S – Z

 

 

CLARTÉE

La pureté détermine le nombre d’inclusions visibles dans un diamant, car la plupart des cristaux contient des inclusions :

  • Les « glaces », genre de fêlures qui suivent en général le plan de clivage. Une fêlure peut être fermée (à l’intérieur de la pierre) ou ouverte (lorsqu’elle arrive à l’extérieur de la pierre)
  • Inclusions gazeuses ou liquides, souvent indécelables à la loupe
  • Inclusions solides : présence d’autres cristaux plus ou moins microscopiques. Leur nature est variable (graphite, diopside, diamant, grenat, zircon, quartz).

Des normes internationales permettent de mesurer le degré de pureté du diamant. Les échelons de pureté d’un diamant sont déterminés par le nombre, la grosseur et la position des inclusions. Les critères sont toujours appréciés à partir d’une observation par la table et la couronne du diamant.

Les degrés de pureté, en ordre décroissant :

clarte

IF  /  VVS  /   VS  /   SI  /   P

 

 

CARAT

Le poids d’un diamant est généralement donné en carats. Un carat équivaut à 0.2 grammes. Le poids des petits diamants est exprimé en points, chaque point est un centième de carat (0.01Ct)

deep

Plus le poinds du diamant est grand, moins sa forme devient prévisible.

Plus le poinds du diamant est grand, moins sa forme devient prévisible. Un diamant taillé « plat » aura un plus grand diamètre qu’un diamant de même poids à taille profonde dans ces deux cas, il y aura aussi une perte de « brillance ».

 

 

 

À voir aussi : Le diamant canadien / Comment la terre fabrique un diamant / La taille du diamant / Le diamant de synthèse / LaPresse 2011 – Le monde secret du DIAMANT