Facebook Pixel
Gemme

La fabrication d’un bijou nécessite une expertise pointue et plusieurs étapes de transformation avant de résulter dans une œuvre étincelante et précieuse. Voici les principales étapes :

Mise au point du prototype :
Les maquettes peuvent être réalisées en cire ou directement en métal suivant les pratiques et les préférences des bijoutiers, depuis peu nous pouvons utiliser une machine de prototypage rapide (CNC) pour les créations les plus complexes ; ses avantages sont l’extrême précision du rendu numérique obtenu et la possibilité de reproduire exactement ou avec variations le modèle à l’infini.

Fabrication du moule :
Dans le cas d’une production en série, le prototype original en métal est moulé dans une couche de caoutchouc (latex ou silicone). Nous enveloppons le bijou dans une patte malléable qui sera placée dans un vulcanisateur. Ce dernier va chauffer et compresser le caoutchouc dans une armature métallique afin d’obtenir des moules de dimension similaires. Le moule ainsi obtenu permet de dupliquer le prototype à l’aide d’un injecteur de cire.

Assemblage des cires :
Les cires sont assemblées minutieusement sur une tige afin de former l’arbre de cire.

Fabrication et cuisson des moules en plâtre :
L’arbre de cire va nous permettre de réaliser un moule inversé à l’aide d’un plâtre spécial (ce savant mélange permet d’obtenir des surfaces lisses tout en accélérant la prise). En plaçant cet ensemble dans un four à induction, après un cycle de cuisson méthodique, le modèle en cire se vaporise sous l’effet de la chaleur et laisse sa place à une empreinte négative dans le moule en plâtre.

Fusion et Coulage du métal :
Le métal est chauffé pour se retrouver à l’état liquide. Le moule en plâtre est placé dans une machine qui va envoyer sous pression le métal en fusion afin de reprendre la place qu’occupait la cire.

Refroidissement et nettoyage :
Après un brutal choc thermique l’arbre de fonte est nettoyé sous un jet à haute pression afin d’éliminer les restes de plâtre.

Remise en état des fontes :
Nous sommes maintenant en possession de fontes brutes, ces dernières doivent être nettoyées, émerisées, préparées et retouchées afin de devenir de magnifique bijoux. Ces étapes seront la préparation qui mèneront maintenant au sertissage des pierres ou assemblage des différents éléments d’un bijou (un corps de bague avec un chaton, réunir et souder les mailles d’un bracelet, etc…)

Le sertissage des pierres :
Certainement l’opération la plus délicate, elle consiste à fixer les pierres sur le bijou, cette étape est effectuée à l’aide d’une loupe binoculaire et parfois même sous microscope afin de réaliser un travail d’extrême précision, la moindre erreur peut être fatidique : une pierre cassée ou une monture abîmée entraîne un retour à la case départ…

La touche finale :
Le bijou est bientôt prêt, il ne reste qu’à lui donner sont aspect brillant en le polissant sur un tour moteur équipé de disque en coton, et de pâtes de polissage aux différents degrés d’abrasifs, du plus grossier au plus fin, la touche finale est exécutée à la main.